AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Knights of freedom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Knights of freedom...   Mar 11 Mai - 16:05

Wade, Ace

feat JONATHAN RHYS MEYERS




• RACE (vampire, sorcier, humain, esprit, ou loup ?) : Sorcier pour vous servir m’ssieurs, dames !

• AGE(réel et en apparence pour les loups, vampires, sorciers et esprits) : 32 ans en tout et pour tout

• DATE & LIEU DE NAISSANCE : 13 Juin 1979, Désert du Nevada, Amérique

• NATIONALITÉ / ORIGINES : Américain de naissance et de par son père, russe de par sa mère…

• STATUT (place au sein de la société ? Appartenance à l'Amnistia ou l'Assemblée ? ...) : Prince de l‘arnaque, emmerdeur public numéro un...

• LIEU DE RÉSIDENCE : St-Saint-Pétersbourg depuis quelques mois, lui et sa nana ont décidé de squatter chez feu papa-maman…


©️ SHIYA


Dernière édition par Ace Wade le Lun 24 Mai - 13:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 11 Mai - 16:36

« Who are you ?! »

« Who ?! Who ?! Who ?! Who ?!! »


    Come ride with Me,
    through the veins of history
    I'll show you a god,

    who falls asleep on the job
    How can we win

    when fools can be Kings?

    . . . Don't waste your time
    or time will waste you . . .

    Le désert c’est l’Enfer, ces putains de villes situées au milieu de nulle part, y’a de quoi se tirer une balle…Quel est le con qui a eu l’idée de s‘implanter ici bas, celui qui a battis ces murs, ces pseudos routes, ces églises protestantes, catholiques, pourquoi se sont ils installés là? Tous ces emmerdeurs de puritains englués dans leurs préceptes bidons et leur moralité à trois dollars, tous ces cons qui s’en remettent à un Dieu, j’en ai ma claque de faire semblant d’y croire, de me fondre dans le décor…

    << "Quoi? "..."Tu croyais vraiment que je resterais? Tu croyais que je t’écouterais?"... "J’préfère encore me taper une chèvre plutôt que de rester à moisir ici !" …"Arf"…"Rien n’est arrivé comme prévu n’est-ce pas? Je ne suis pas le fils que tu attendais, pas celui qui perpétuerait la tradition, hein?... Si tu savais comme je m’en fous…tu peux lui dire adieu à ta tradition, et je vous dis fuck à toi et à tous tes loyaux sujets, le légitime héritier de la prestigieuse famille Wade se tire et va tracer sa route ailleurs"…"De toutes manières j’ai jamais pu t’encadrer, ouais, tu t’en doutais, je sais, je sais"…"Pff…et toi, arrêtes de chialer m’man ! Fais pas comme si t’étais surprise, fais pas l’hypocrite et assumes un peu ta part pour une fois, ça changera !!"

    "Ahaha…j’me marre, et tu sais pourquoi?" "Hey, oh, le vieux, j’te cause !"

    "J’me marre parce que la seule chose de bien que tu m’ais transmise, la seule chose que tu m’ais apprise se retourne contre toi aujourd‘hui, et le pire dans tout ça, c‘est que je te croyais plus fort, à chaque fois que tu me frappais, chaque fois que tu utilisais la magie sur moi, je rêvais que d‘une chose, le jour où je te rendrai les coups au centuple. Tu pensais vraiment que j‘endurai tout ça pour prendre la relève? Quelle naïveté ! Tu m’ferais presque pitié !" "Tu vois, la différence entre nous, c’est que je n’attend rien de toi ou plutôt si, la seule chose que j’attends c’est ce putain de jour, mais si, tu sais, celui où tu passeras l’arme à gauche. Ah !! Ce jour là, crois moi, je l’attend avec impatience !"
    >>


    Ça n’avait rien à voir avec une crise d’adolescence ou tout ce que vous voudrez, c’était plus profond, cette mascarade qu’on appelait famille, pardonnez moi du peu mais j’en avais totalement rien à foutre, peut-être que ça m’aurait plu une enfance dite « normale » sans tous ces rites de fêlés, ces obligations, ces responsabilités, tous ces gens qui circulaient autour de mon père, le centre de leur attention. Ils vivaient en communauté, mes parents étaient sans nul doute les plus puissants sorciers à des kilomètres à la ronde, du coup ils se prenaient pour des pseudo-dieux, vouant un culte particulièrement strict à mère nature, à l’énergie cosmique et toutes ces merdes en boite qu’ils me servaient depuis mon plus jeune âge…J’ai fais semblant de m’intéresser à leur secte, fais semblant de m’intégrer mais plus je vieillissais plus l’envie de fuir ce monde si restreint m’obséda, sans compter la façon particulièrement barbare dont mes géniteurs m’éduquaient, ah ça, c’est sur, j’aurai pu devenir un sorcier particulièrement fort, au sacrifice de mon humanité, sans doute…Quoiqu’il en soit, c'est-ce jour là que j’ai fui.
    Dix huit printemps à peine, dix huit années à me contenir pour finalement exploser et leur balancer tout ce que j’avais sur le cœur…Quand j’y repense, c’est l’une des meilleures choses que j’ai faites, je ne regrette rien, bien au contraire, j'ai la conviction que cette rébellion était nécessaire à ma propre survie…



    Lose control
    Increasing pace


    Warped and bewitched
    Intention erased
    . . . No one's gonna take me alive
    The time has come to make things right. . .


    Je suis une ombre, je m'infiltre bien au delà du monde de la raison, au delà des pensées et du temps, ma puissance me parait infinie, l'envie de tout conquérir, de tout détruire et de recommencer encore et encore...Ce jeu m'amuse, je suis une ombre, crois-tu pouvoir me saisir? Crois-tu être capable de m'arrêter? Je n'ai ni peur des chiens, ni des gardiens, je n'ai peur de rien et mes compagnons ont la foi, foi en moi, je suis un dieu, leur dieu et ça me bidonne. Cette nuit, je serais rapide et efficace. Du cash? C'est ce qu'ils voulaient ! Soit, un peu d'argent, ça sert toujours! Ils m'observent, j'aime ce respect dans leurs yeux, j'aime cette crainte également! Ahh, mon ego prend possession de mon âme et la teinte de cette noirceur que je répugne et que j'adule tout à la fois, je me sens invincible, vous savez, comme ces héros de BD ? Non, plutôt les salauds qui emmerdent les héros des BD ! Ouais, ça c'est moi, pourtant, je ne suis pas si redoutable, si un autre sorcier croisait ma route, pour sur que je déguerpirais et laisserais mes camarades à leur triste sort. J'ai une vingtaine d'années maintenant, j'ai appris à vivre seul, je n'ai nullement le besoin et l'envie de m'attacher à tous ces profiteurs, s'ils m'accompagnent aujourd'hui c'est uniquement par caprice, bah oui, voler une banque en solo c'est comme participer à une fête sans invité, à quoi bon s'amuser si l'on ne partage pas sa joie. Ils n'étaient pas vraiment chauds pour ce coup d'enfer, mais après quelques démonstrations de "mon truc de bête de foire" comme ils disent, ils n'ont pas osé me contredire.

    - Ace...tu prends pas d'armes?

    - Pas besoin...Vous en avez ! Je suis une arme à moi tout seul ! Dis-je, cigarette au bec, le regard concentré sur les portes, celles que nous ouvrirons dans quelques secondes. Il fait nuit, ça c'est eux qu'ont insisté, la journée ne me pose pas plus de problème, les alarmes sont les mêmes et pour les civils, quelques balles tirées en l'air refroidit très vite l'atmosphère tout autant que les esprits trop téméraires enfin bref...Bon c'est parti ! On va pas passer la nuit à se regarder dans le blanc des yeux !

    Je ferme les yeux quelques secondes, mon bras tendu devant moi, ma concentration est à son paroxysme, le silence m'entoure, je ne suis plus dans leur monde, je suis dans le miens, celui de la magie.


    - C'est bon ! Les alarmes sont déconnectées, vous pouvez y aller ! Ils se jettent quelques regards inquiets, je lis dans leur esprit le doute et la peur, "tout cela est de la pure folie" pense l'un, "on va se faire attraper !" se dit l'autre.Pff...quelle bande de bouffons ! Lentement je jette mon mégot, descend ma cagoule et m'avance les mains dans les poches jusqu'aux portes de la banque, ils retiennent leurs souffles, j'ouvre, je souris et entre dans un même mouvement. Tant pis pour eux, hors de question que je les attende, je continue mon chemin sans même accélérer mon allure.
    Je ne peux pas éviter les caméras et déconnecter tout le système prendrait trop de temps, il suffit d’avoir un bon timing, un zeste de chance, un peu de culot, et l’opération n’a aucune raison d’échouer. Les coffres sont au sous-sol, les gardiens font leur ronde, encore quelques minutes pour qu’ils m’aperçoivent sur leurs moniteurs ainsi que les trois trous du cul qui me rejoignent enfin. Sacs, outils, rien n’est laissé au hasard, les coffres sont devant nous, je leur laisse faire le sale boulot, ma télékinésie n’est pas assez forte pour ouvrir un truc aussi lourd, j’attends, adossé contre un mur. Quelques minutes plus tard, je les entends, ils se rapprochent, deux types, armes au poing, ils savent que des intrus ont pénétré les lieux, j‘me marre, leurs pensées me sont encore trop floues mais plus ils avancent plus cela s’éclaircit, je dis à mes compagnons d’accélérer le rythme, l’un d’eux se poste à mes côtés, un magnum bien en évidence.
    Je le plaque contre le mur, des amateurs, je suis entouré d’amateurs…


    - T’as pas un truc encore plus bruyant? Ramènes un bazooka la prochaine fois, du con !

    Le type stresse, pas besoin d’être télépathe pour savoir ça, ils paniquent, ce foutu coffre n’est pas prés d’être ouvert avec une équipe pareil.

    - Continuez ! Dis-je calmement. Je m’occupe des gardiens !

    La suite? Vous la connaissez…abracadabra, gardiens neutralisés, ouverture du coffre, j’empoche la modique somme de dix millions de dollar, enfin quarante millions plutôt, un truc dans ce genre, bah ouais, j’me suis dis qu’enfaite j’avais pas trop envie de partager ça avec des amateurs pareils, du coup j’me suis tiré avec la totalité de la somme, j’ai laissé mes potes aux autorités, la routine….Il parait que je suis une enflure ! Franchement, ça me plait bien ! Ma nouvelle vie me va comme un gant, je n’aurai voulu louper ça pour rien au monde…

    Faites vos jeux….rien n’va plus…

    De palaces en casino, de casino en boite de strip’, de boite de strip’ en resto chic, de resto chic à Miami Beach…Je suis le roi des ordures, le prince de l’arnaque, je suis né sorcier et c’est le seul cadeau que le ciel m’ait offert, j’devais surement le mériter, j’attends simplement qu’on me le reprenne…Je suis le roi des ordures et j’attends qu’on me tue, parce que si personne ne m’arrête je ne vois pas pourquoi je le ferai….



    It's an obsesion...

    Los Angeles…La ville des anges ! Ah et quels anges ! Des blondes pulpeuses, aux rousses piquantes, je n’avais jamais gouté aux délices de la brune mystérieuse, et pour mon plus grand bonheur j’en suis tombé raide dingue.

    J’ai une tonne de chose à penser, une tonne de conversation à écouter, de verres à boire, de billets à donner au portier qui m’a fait rentrer mais malgré tout ça, je ne peux m’empêcher de la dévorer des yeux. Elle danse depuis une bonne demi-heure avec des crétins à la pelle, et plus je l’observe plus je brule…Je brule de désir pour cette brunette, cette ancienne ballerine apparemment, les danseuses classiques ont ce physique atypique, cette minceur et ce maintient bien particulier, j’ai déjà noté tous ces détails, c’est mon boulot après tout, connaitre les gens pour mieux les arnaquer.
    Un dernier verre et je me lance, c’est une belle réception, que de la haute qui se retrouve pour frimer, un barbec’ de riches, c’est tout simplement parfait pour moi.
    Je m’avance vers elle, je passe inaperçu dans la foule, je suis comme eux, ils me prennent pour l’un des leurs, ma tenue est irréprochable, je m’approche et dégage un prétendant, cette danse est à moi…

    Commencent alors des mouvements particulièrement langoureux, j’aime le son chaud et exotique de ces musiques espagnoles, nos gestes sont synchronisés, nos corps en symbioses, nos regards azurs se cherchent, se croisent, s’embrasent, son parfum me trouble, tout comme ses pensées. Cette fille, c’est un imposteur, elle aussi n’a rien à voir avec ce monde, elle les trompe avec son charme, son corps et son mystère, elle attire ma curiosité, j’aurai aimé lui donner toute mon attention malheureusement la danse se termine et je m’éloigne à regret, ce n’est pas son monde, encore moins le miens, par ici la monnaie !


    - A terre mains sur la tête ! Je descends le premier qui bouge, c’est compris ?! La caisse ! Dépêche ! Toi ! Les bijoux, les montres… tu récupères tout ce qui a de la valeur et tu me l’apportes. Allez ! Pourquoi elle? Et pourquoi pas? Elle m’attire trop pour l’ignorer, elle récupère les bijoux et toute la babiole, j’attends qu’on me tende le fric contenu dans la caisse. Ça c’est le genre de coup qui me fait planer, jouer le trouble fête après en avoir bien profité. Je les remercie gracieusement, ils m’ont gâté ce soir, je ferme les sacs, mon arme bien en évidence, en profite pour piquer une coupe de champagne des mains d’une lady.

    - Bonne fin de soirée ! Lançais-je plein de désinvolture et c’est là qu’elle me parle, me chuchote rapidement quelques mots à l’oreille.

    - Les malfaiteurs s’en sortent mieux en prenant des otages !

    Je l’observe surpris, c’est une sacrée nana, un culot monstre, une témérité froissant la mienne, je l’observe et je souris sous mon masque, je ne suis pas n’importe quel malfaiteur, je n’ai pas besoin d’otages pour m’en sortir, je n’en ai jamais pris d‘ailleurs, mais comment ne pas répondre à l’appel? Comment résister face à cette envie d’aventures et de risques que je lis dans ses yeux? En l’espace de quelques secondes j’ai su que ma petite vie de braqueur solitaire avait pris fin, mon colt sur la tempe de la donzelle, mon autre bras enserrant sa poitrine, nous filons par la grande porte direction la bagnole et plein gaz jusqu’à la sortie de la ville. Je m’arrête enfin, et révèle mon identité, je sais à son sourire coquin qu’elle m’a reconnu depuis le début, je sais qu’elle ne regrette pas de m’avoir suivi, je sais qu’elle et moi ça ne fait que commencer, je sais aussi que ce n’est pas prêt de finir….


    Sea, Sex,

    and Sun

    - Redis-le, encore une fois !

    Sa bouche est sucrée, sa peau salée par le vent qui ramène jusqu’à nous les fines gouttelettes de l’océan dispersées dans l’air, ses cheveux chocolats tournoient ci et là, elle m’observe derrière ses lunettes de soleil et moi, la tête sur ses genoux je lui répète les mots qu’elle veut entendre, inlassablement :

    - Un million de dollar, Honey ! J’ai compté trois fois…Le double dans la prochaine ville, je t’emmène où tu veux !

    Elle sourit, m’embrasse, je l’aime, le bruit des vagues nous berce, le poste de radio dans la cabriolé derrière nous est au maximum, la plage est déserte, le soleil vient à peine de se lever. Cela fait quelques années que Billie et moi écumons l’Amérique, nous sommes des nomades, des brigands sans point d’attache, où irons nous demain? Peut importe…Je n’ai pas de biens, je ne possède rien, tout me semble si inutile, l’argent que l’on gagne on le dépense aussitôt en tout et n’importe quoi, nous n’avons besoin de rien si ce n’est de nous et au fond, si c’était ça le véritable bonheur?

    - Hum…J’ai pensé qu’on pourrait y retourner….

    - Toi, t’as une idée derrière la tête…Ah, je vois, Las Vegas, hein?

    - Tricheur !
    Me lance-telle en rigolant.

    Quelques semaines plus tard, nous voilà fiancés, et encore plus riches, j’enchaine les tours de passe-passe dans les plus grands casinos de Las Vegas. Un costard pour chaque casino, j’me suis mis au cigare pour l’occasion, ça en jette à mort, mais celle que tout le monde remarque est à quelques mètres de moi, assise au bar, Billie Baxter est la femme la plus désirable de l’assemblée, je n’ai pas vu un seul troufion qui n’est pas jeté un regard à son décolleté, heureusement, il m’en faut plus pour être jaloux et puis, je me venge aisément en leur volant leur pognon.

    - Paire d’As ! Mister Clyde gagne la main !

    Je souris intérieurement, Billie et ses idées de nom, j’ai l’impression de porter une pancarte « arnaqueur » sur la gueule, mais c’était à son tour de choisir et je crois qu’elle n’avait pas vraiment apprécié le « Miss Poppins » de la dernière fois…Allé, encore quelques tours et je change de tables, ne jamais trop gagner au même endroit, je risquerai d’être repéré, mon jeu est propre pourtant, je lis dans les pensées de mes adversaires, et oblige certaines cartes à être tirées, quelles caméras pourraient détecter ça?

    - Passe ! J’expire un nuage de fumée et fais mine d’être contrarié, mon jeu d’acteur est le fruit de longues années d’expérience. Je jette un œil à ma future femme, elle me sourit, les pouls des trois hommes autour de moi s’accélèrent, quelle bande de demeurés !

    Les heures défilent, les gens aussi, tout ce luxe, cette chaleur et ce bruit me sont tellement familiers que je n’y fais même plus attention, je relance pour dix milles dollars, c’est plutôt une grosse somme, c’est équivalent à une nuit dans un palace, je m’apprête à poser mes cartes, les deux faces à moi n’ont plus rien depuis un moment, ils jouent sur le bluff, je dévoile mon jeu victorieux.

    - Brelan de roi ! Mister Smith gagne la main !

    Quoi? Mister Smith? Mon regard se pose sur un gamin à ma droite, la vingtaine à peine, l’air ingénieux et déterminé. Merde alors ! Je l’avais pas vue v’nir celui-là ! Il se dépêche de prendre ses jetons et se dirige vers une autre table. Un bref signe à ma complice et je le suis de loin, je ferme les yeux quelques secondes et me concentre. Hum…je vois, ce gamin est gonflé, il vient de m’arnaquer, il a un système de comptage un peu particuliers, je n’en saisis pas tout le mécanisme, qui reste complexe, mais en comprend l’essentiel, c’est un enfoiré !

    - Il est doué ?

    - Très… Je reste silencieux, accoudé au bar, j’observe le gosse, il m’intrigue et je ne suis pas le seul, Billie semble particulièrement curieuse, elle ne cesse de me poser des questions, j’use de ma télépathie à tort et à travers si bien que j’en ai mal au crâne, mais je n’ai pas vraiment d’informations supplémentaires, tout c’que j’espère, c’est qu’il ne soit pas sorcier, auquel cas je préférais m’éloigner. Je ne suis pas de taille à affronter mes semblables, leurs communautés leur apportent une puissance plus forte que la mienne, et puis, je ne me voile pas la face, ces années de pratique irrespectueuse de la magie commencent à m’affaiblir, c’est invisible, infime mais je le sens.

    - Gros bras à deux heures ! Me souffle-t’elle à l’oreille.

    Ahh les vigiles, toujours là pour casser l’ambiance. Cette fois ce n’est pas pour nous, ils se dirigent droit vers le môme et l’emmènent sans ménagement à l’extérieur. Je peux imaginer aisément la suite, s’ils se sont bougés les fesses c’est pas pour rien, le gosse a surement dû attirer l’attention des cameras, ils vont tellement le frapper que sa mère pourra pas le reconnaitre.
    Ma fiancée grimace.

    - C'est bon, j’ai compris ! Dis-je alors en empruntant le chemin de la sortie. Fais chauffer le moteur !

    Les deux gorilles ont déjà commencé le boulot, le môme est à terre, le nez en sang, ils s’apprêtent à le rouer de coups de pied, les lâches ! Alors moi et mon cigare on débarque de nulle part, je le jette devant moi, il fonce droit dans l’œil d’un des macaques, comme par enchantement. Il hurle, bha oui connard, la cendre ça brule ! Le second se jette sur moi, je n’ai pas le temps de bloquer ses coups, mon ventre en prend pour son grade, je lui ferai payer au centuple, mes yeux papillonnent et le voilà scotché au mur par une force invisible. Il étouffe, l'incompréhension peint son visage. Le gamin en a profité pour se relever, derrière moi, une voiture vient nous éclairer plein phares.

    - Montes dedans ! Je le pousse à l’intérieur sans ménagement, je suis furax, il me doit une fière chandelle.

    C’est bien plus loin que Billie arrêtera la voiture, prés d’un fast food miteux, je le plaquerai contre le par choc et elle commencera l’interrogatoire. On s’apercevra qu’il ne s’agissait que d’un petit arnaqueur comme nous, avec un grand potentiel, un génie sans pouvoirs aucun qui arrive à empocher gros, les jours de chance. Cette conversation on la finira autour d’une portion de frites et quelques sodas. Ce gosse a fini par nous adopter, et c’est réciproque, on garde contact et ils nous arrivent de bosser ensemble parfois, je sais pertinemment ce que pense Billie, à nous voir tous les trois, on a presque l’air d’une famille, presque…




Dernière édition par Ace Wade le Lun 24 Mai - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Lun 24 Mai - 4:32


    And tonight
    We can truly say


    Together we're invincible


    ...You and I must fight for our rights
    You and I must fight to survive...



    Mal de crane, cette journée démarrait mal ! J’ai quitté le lit en silence pour ne pas la réveiller, quelque chose cloche, un mauvais pressentiment qui ne m’a pas lâché de la nuit, mon inconscient me crie un truc que j’arrive pas à piger, un malaise que j’ai depuis quelques jours. Autre chose, je suis fatigué, pas parce qu’il est tôt, je suis crevé intérieurement. Un tour dans la salle de bain, cette douche froide ne rime à rien, ma tête va exploser, alors je tente de me calmer en fixant mon reflet dans la glace, un transfert de douleur, c’est le miroir qui explose. Je reste là, surpris, c’est la première fois que mes pouvoirs me jouent un mauvais tour…mais comme je l’ai dis, aujourd’hui est une sale journée.

    Mes pouvoirs déraillent ça, c’était à prévoir, mais la cause de mon tourment la voilà, je suis surveillé depuis plusieurs jours, un sorcier tentait de pénétrer mon esprit, maintenant j’en suis sur puisqu’il est devant moi.
    L’Amnistia qu’il me dit ! Rien que le nom me donne des frissons, en même temps, depuis toutes ces années, j’me demande même comment j’ai pu passer à travers les mailles du filet. Ces fonctionnaires, j’vous jure, faut pas être pressé !
    On discute, je ne peux rien faire d’autre, Billie attend prés de la voiture, inquiète. J’ai pas eu besoin de lui planter le décor, elle est intelligente, elle a compris tout de suite qu’on était en pleine crise. Lui me parle de jugement, de prison…J’acquiesce sans broncher. Il veut me remettre à la police humaine, d’ailleurs ils sont là ces sacs à donuts et nous observent en silence, j’accepte tout à condition qu’ils laissent ma fiancée tranquille, une poignée de main, le deal est passé, j’embarque pour quelques mois à l’ombre, sous les yeux de ma bien aimée, désespérée.



    Billie,

    Chaque seconde passée loin de toi me parait une éternité, je sais tu connais la chanson, je te la chante à toutes les sauces, pourtant ce mois sans toi c’est comme un coup de poignard en plein cœur, cette cabane me déprime. Oh, ne t’en fais pas, j’ai su tenir à distances les caïds, j’me suis même très vite entouré d’un nouveau cercle d’amis, tu m'connais, c’est plutôt pratique pour avoir du rab' à la cantine…Plus sérieusement, lundi j’ai droit au parloir, retrouves-y moi, j’ai besoin de te voir…Tu me manques Honey !

    PS : Oublies pas les oranges !

    Et ce lundi, elle était là, s‘installant devant la vitre, et tout mon univers sembla beaucoup plus rose. Elle avait la mine contrariée, de celle qui doit m’annoncer une mauvaise nouvelle. Je fronce les sourcils et commence la discussion des plus banales.


    - Comment tu vas ma belle ?

    -Bien. Et toi ?
    - Comme un roi dans son palace !
    - Ahah. Un palais vide alors. Surveillé. Et sans eau courante.
    - Hey ! Ca va aller d’accord ?! J’ai pas l’intention de rester ici pendant 6 mois !
    - Ah non ? Hum, peu importe. Tiens, c’est pour toi.


    Elle me glisse une enveloppe, je la sens un peu nerveuse. En l’ouvrant je découvre une lettre d’un notaire, c’est écris en anglais néanmoins ça vient tout droit de Russie. Alors comme ça mes parents ont fini par clapser tous les deux ! Ça ne me fait ni chaud ni froid, enfin si, finalement ça m’énerve d’avoir encore de leurs nouvelles, je n’ai pas vraiment envie de me replonger dans tout ça…Puis y’a ce chiffre qui apparait, accompagné d’un acte de propriété.


    - Je suis désolée…
    - Tssss… Comment ça se passe pour l’héritage… j’veux dire… maintenant que j’suis là je peux rien toucher…
    - Quand tu seras libre tu pourras réclamer ton dû.
    - Ouais… génial. …J’vais bientôt sortir. J’te l’promets !
    - Ne me dis pas que...
    - Écoute... je vais pas moisir ici ! Et puis... cet héritage, c'est une très bonne nouvelle !
    - ...Qu'est-ce qu'on va devenir ? Tu as l'intention d'aller là-bas ?
    - Saint-Pétersbourg... c'est loin d'ici. C'est ce qu'il y a de mieux pour nous. On va s’débrouiller, d'accord ?! Comme on l'a toujours fait. Tout va bien se passer, je te le promets...
    - La visite est terminée !
    - Quoi, déjà ?
    - Allez, ça suffit !
    - ... I love you, Honey !


    Saint-Petersbourg c’est une bonne idée, Billie et moi avons de bonnes notions de russe, je sais qu’elle n’aime pas vraiment cette ville, je ne sais pas exactement pourquoi, néanmoins elle souhaite tout de même y aller…avec moi. Bon, j’ai encore abusé de ma magie et j’me suis finalement évadé de prison, comme s’ils avaient pu ne serait-ce qu’imaginer me retenir plus longtemps. Si j’ai attendu, c’est simplement pour être sur que ce foutu sorcier se soit bel et bien barré. L’étranger, y’a rien de mieux pour se faire oublier, alors adieu America, soda, burgers et compagnie, bonjour Russian, Vodka et froid sibérien.

    Un nouveau départ, pour tout recommencer, avec toi, qu’avec toi…

    >



    Dernière édition par Ace Wade le Lun 24 Mai - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Lun 24 Mai - 12:58

« People are Strange... »

« Ah, vous êtes deux ?! Ca tombe bien, nous aussi ! »


• PSEUDO : Brice de Nice >_<

• AGE : Pouaa je les compte plus (genre ^^")

• CODE DU REGLEMENT : Lasher

• COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT RUSSIAN SILENCE ? C'est quelqu'un qui m'a dit que...


• DISPONIBILITÉ : Trois nuits par semaine...


• UNE DERNIÈRE CHOSE A DIRE ? Hiii, n'Ace to meet you bab's !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Messages : 297
Age : 34
Localisation : Jamais loin !

WHO AM I ?
Rang: Sorcière Novice de l'Amnistia
Pouvoir(s): Médium, télépathe, télékinésiste.
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Lun 24 Mai - 14:11

Bienvenue !


« Il n'y a de sorcellerie que là où l'on y croit, n'y croyez plus et il n'y en aura plus ».
Balthasar Bekker





« Bonsoir,

Votre rituel d'initiation s'achève ici ! Bravo, vous faites officiellement parti des nôtres à présent ! La sorcellerie n'aura bientôt plus de secret pour vous, nous sommes ravis de vous compter parmi nous !
N'oubliez pas votre manuel des herbes, vos premiers chaudron et balai volant vous sont offerts par la maison ! »





(c) Pepper
Au nom de toute ton espèce je me déclare à présent responsable de ta présence parmi nous ! J'espère que tu ne me feras pas regretter ma décision ! N'oublie pas de faire tes fiches de liens et de Rps, maintenant que tu es officiellement validé ! Ca aide à trouver des partenaires avec lesquels jouer ! Si tu as la moindre question, n'oublie pas que tu peux venir me la poser ! Je ne mords pas, contrairement à certains... Je te vois venir... je ne te transformerai pas non plus en crapaud, enfin ! Cela ne plairait guère à mes supérieurs, soyons malins...
Oh mais l'heure tourne, je dois te laisser ! J'ai une tarte à la citrouille au four et une potion à réchauffer !

Bon jeu, et n'oublie pas de t'amuser !

Oh, j'oubliais ! Attention à toi beau sorcier, ici l'Amnistia est plus présente que partout ailleurs ! Néanmoins on pourrait concevoir un petit arrangement tous les deux, j'en suis sûre Cool *fuit sous les coups de feu de Billie*

Alys E. Juhel


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://russian-silence.vampire-legend.com

avatar

Messages : 40

WHO AM I ?
Rang: Humaine. Juste humaine...
Pouvoir(s):
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 25 Mai - 14:03

Pas touche Blondie !

il est à MOI Cool

bienvenue mon cher
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 25 Mai - 21:50

Merci mon ange ! Tu sais bien que j'aime pas les blondess toutes façons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Messages : 297
Age : 34
Localisation : Jamais loin !

WHO AM I ?
Rang: Sorcière Novice de l'Amnistia
Pouvoir(s): Médium, télépathe, télékinésiste.
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 25 Mai - 21:53

Ah ouais ? Suspect

même pas pour négocier avec l'Amnistia ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://russian-silence.vampire-legend.com

avatar

Messages : 42

WHO AM I ?
Rang: Sorcier arnaqueur
Pouvoir(s): Médium, Télépathe et expert en télékinésie
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 25 Mai - 21:54

J'suis rebelle, l'Amnistia j'lui ris au nez !

( on peut toujours s'arranger en privée, là on me regarde )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar

Messages : 297
Age : 34
Localisation : Jamais loin !

WHO AM I ?
Rang: Sorcière Novice de l'Amnistia
Pouvoir(s): Médium, télépathe, télékinésiste.
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Knights of freedom...   Mar 25 Mai - 22:01

je note, Clyde Barrow

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://russian-silence.vampire-legend.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Knights of freedom...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Knights of freedom...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Russian Silence :: 
" You're the One that I want ! "
 :: 
Fiches Validées
 :: 
" Bibidi Bobidi Bou ! "
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit