AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 24

WHO AM I ?
Rang: Râleur professionnel
Pouvoir(s): médium, télépathie, fait exploser des objets
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)   Ven 16 Juil - 12:03

Ah ! Rien de mieux qu’un bon entraînement ! Quel bonheur que de sentir ses muscles se contracter et se décontracter ! Avoir le souffle le court ! Sentir la sueur couler sur lui ! Un régal ! Ses muscles étaient bien dégourdis. Ses poumons étaient dégagés.
Kyle monta les marches de la cave. C’était toujours là en bas qu’il faisait ses exercices. Il y avait aménagé une petite salle qui lui permettrait d’avoir son espace à lui pour faire du sport. Arrivé en haut des marches, Kyle s’épongea un peu le front avec la serviette qui pendait autour de son cou. Comme toujours, le sorcier était torse nu quand il s’entrainait.
Ne lui demandez pas pourquoi, il vous répondra pas ou alors il vous dira d’un ton acerbe : c’est pas vos oignons ! Vous craignez qu’il prenne froid ? Allons bon ! La maison est chauffée et de plus, vu qu’il bouge, son corps produit automatiquement de la chaleur. Ne vous inquiétez pas pour sa santé. Kyle est un dur à cuir !
Il pénétra dans la cuisine et jeta d’un geste nonchalant sa serviette sur une chaise. Il s’approcha de l’évier et se mouilla le visage. L’eau froide lui fit un bien fou ! Quelques gouttes tombèrent dégoulinèrent sur son torse mais Kyle ne s’en préoccupa pas le moins du monde. Il regarda par la fenêtre.
Dehors, la neige tombait à petit flocon tandis qu’une légère brise faisait frémir la haie du jardin. Autrefois, Wendy aimait l’emmené à l’extérieur pour contempler la beauté de ce manteau blanc. Généralement ça se finissait par une bataille de neige ou une course poursuite provoquées par sa femme.
Un sourire douloureux s’afficha sur son visage. Pourquoi fallait-il toujours qu’il pense à elle ! Et pourquoi cela faisait-il toujours aussi mal ? ça faisait vingt-six ans maintenant ! Il aurait dû reprendre ce cœur de glace qui n’était touché par rien ! Il aurait dû redevenir cet homme fier et sans sentiment ! Le problème… c’était qu’elle l’avait changé. Il ne pouvait pas le nier. Ce serait la renier elle. Ainsi que son fils.
Ah ! Bordel ! Il fallait qu’il arrête ! En cet instant, il avait une grande envi de foutre des baffes ! Wendy est morte, c’est vrai ! Mais il avait Léo ! Et la gamine qui lui faisait office de filleule. D’ailleurs, en parlant d’elle, elle se trouvait à l’étage en compagnie de Léo. Elle avait une journée de congé et avait choisi de leur rendre une petite visite.
Ah ! Cette gamine ! Même s’il ne le lui avouait pas, Kyle était fier de ce qu’elle était devenue. Une femme forte qui sait ce qu’elle veut et n’hésite pas à se faire entendre quand quelque chose ne lui plaisait pas. Parfois s’en était même exaspérant.
Kyle quitta la contemplation de la neige pour sortir de la pièce. C’est alors que quelqu’un sonna. Qui cela pouvait-être ? Il n’attendait personne. Il s’empara d’un t-shirt et l’enfila avant d’aller ouvrir la porte. Devant lui se tenait un môme pas plus âgé que la vingtaine.
Qu’est-ce qu’il foutait là ? Kyle ne l’avait jamais vu. Il le regarda de la tête au pied d’un air dédaigneux comme lui seul savait le faire.

- Qu’est-ce que tu veux, gamin ? répliqua Kyle d’un ton sec, à la limite méprisant.

Kyle ou comment être agréable envers un inconnu… La vérité c’est que le vieux ronchon qu’il est ne supporte pas les importuns qui viennent sonner à sa porte sans raison. Vous me direz, qu’est-ce qui n’énerve pas Kyle ? ça sera plus simple à énumérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)   Ven 16 Juil - 21:12


Ne rien montrer sauf un grand sourire
, pensa William alors qu’il se retrouvait face au ronchon que son amie lui avait décrit.

- Il y a beaucoup de choses que je veux dans la vie, mais si je pouvais tout avoir, la vie ne pourrait plus être considérée comme étant une expérience, philosopha le jeune homme. La vraie question est donc : pourquoi suis-je là ?

Ayant apparemment décidé que William était un idiot, le gentil monsieur lui claqua la porte au nez. Ah, ça commence bien ! Il fallait avouer que le jeune magicien s’y attendait, mais il se plaignit quand même d’une voix assez forte pour que l’homme de l’autre côté l’entende. C’était pour se présenter qu’il avait décidé de passer, après tout. Quel gentleman n’irait pas se présenter au parrain de son amie ? Bon, il fallait l’admettre, sa manière de s’y prendre n’était pas un exemple en or, mais William Leblanc ne serait plus William Leblanc s’il se retenait de se comporter comme un clown face à un grognon comme ce charmant Kyle.

Sonner une deuxième fois, voire une troisième s’il ne répond pas, souffler un grand coup avant de faire la moue, attendre qu’il ouvre. Etre attentif au bruit des pas dans le couloir de la maison, au mouvement de la poignée qui se baisse et la porte qui s’ouvre.

De toute évidence, qu’il sourie ou qu’il fasse la tête, Kyle ne semblait pas l’apprécier plus qu’avant.

- C’était pas la peine d’en arriver jusque-là ! ronchonna William avant de décroiser les bras et reprendre son sourire innocent. Le gamin en question tenait à faire connaissance, parce qu’aujourd’hui ne risque pas d’être la seule fois où nous nous verrons. Ah, il n'avait pas l'air d'envisager une "amitié" avec lui…mais William avait l’habitude. Peut-être même que celui l’arrangeait.

Deux pas en arrière, on enlève ses cache-oreilles de la main gauche en faisant semblant de ne pas sentir le froid qui vient immédiatement s’attaquer aux pauvres oreilles à présent découvertes, on fait passer le bout de vêtement derrière son dos, une demi-seconde pour la remplacer par un chapeau noir en la faisant passer dans la main droite, on ramène nonchalamment la main gauche devant pour montrer qu’elle est à présent vide, et on finit avec une révérence élégante en faisant attention à ce que les mouvements restent fluides.

- Enchanté de faire votre connaissance, monsieur Kyle Johnson, dit William, offrant cette fois à l’homme un sourire sincère. Je m’appelle William Leblanc, et j’espère que nous nous entendrons plus ou moins bien selon les standards de ce que vous considérez comme étant « supportable ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 24

WHO AM I ?
Rang: Râleur professionnel
Pouvoir(s): médium, télépathie, fait exploser des objets
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)   Lun 19 Juil - 19:26

Kyle arqua un sourcil au discours philosophique du gamin. C’était un crétin ou un imbécile ? Ou alors les deux ? A choisir, Kyle prendrait les deux. Bon, d’accord, les deux revenaient au même. Mais c’était pour la forme.
En tout les cas, il n’avait aucune envie de perdre son temps avec un idiot pareil. Sans la moindre pitié et sans le moindre remord, Kyle ferma la porte au nez du gamin qui se prenait pour un philosophe. Il n’eut pas le temps de faire trois pas qu’il l’entendait se plaindre de l’autre côté. Bordel ! Mais qu’est ce qu’il voulait, ce chieur de première ! Il n’avait personne d’autre à emmerder, non ? C’était bien sa veine de tomber sur un hurluberlu collant.
Et le voilà qui sonne une deuxième fois ! Il s’imaginait vraiment qu’il allait lui ouvrir ? La bonne blague ! En quel honneur ? L’ignorant, Kyle commença à monter les marches de l’étage mais une troisième sonnerie l’arrêta. Bon sang ! Mais c’est qu’il devenait gonflant, ce gosse !
D’un pas furieux, Kyle revint près de la porte pour l’ouvrir violement. Et son irritation devint plus fort quand il vit la mine boudeuse du môme. Ça c’était la meilleure ! Ce gamin venait l’importuner et c’était lui qui se permet de se renfrogner ! Il se croyait où pour se permettre de déranger les gens chez eux ?
Il allait à nouveau lui fermer la porte au nez quand le gosse se mit à parler. Comment ça faire sa connaissance ? Il a jamais vu ce môme alors comment avait-il pu connaître son nom ? En tout cas, contrairement au gnome qu’il avait en face de lui, Kyle n’espérait absolument pas le revoir de sitôt.
Maintenant, il fait un numéro de cirque… Génial ! Kyle n’était pas simplement tombé sur un crétin fini mais aussi sur un clown même pas drôle. Il devait sûrement rêver… Kyle fronça les sourcils, furieux. Ce môme l’agaçait au plus au point.

- Va voir ailleurs si j’y suis ! s’énerva-t-il en claquant la porte au nez.

Oui ! Kyle n’avait aucune patience. C’était bien connu. Du moins pour ceux qui ont entendu un peu parler de lui. Alors vous ne devez sûrement pas être surpris de sa réaction.
Le vieux ronchon monta les marches quatre à quatre de l’escalier. Mais soudain, il se figea. Un détail s’imposa à lui. Un détail qui lui fit rebrousser chemin.
Il ouvrit une troisième fois la porte mais pour s’intéresser à ce qu’il y avait derrière le môme. Ouais, c’était bien ce qu’il pensait. C’était bien un esprit qui suivait le gosse. Mais Kyle se garda bien de dire à se propos. Le vieux sorcier connaissait l’important de la dissimulation du Secret.
Oh ! Il aurait pu dire quelque chose. Demander à - comment il s’appelait le môme ? William, c’est ça ? - pourquoi un esprit le suivait. En général, les esprits suivent ceux qui peuvent les voir. Comme les sorciers. Le gamin aurait pu en être. Mais tant qu’il n’avait aucune confirmation, Kyle ne fera aucun commentaire à ce sujet.
En tout les cas, tout ce que fit le vieux sorcier fut de fixer l’esprit sans dire un mot. Ce qui ne fut pas le cas de ce dernier.

- S’il vous plait, ne dites rien à mon fils.

Un étrange pincement le prit au cœur. Il comprenait cet homme voulant veiller sur son gamin. Kyle étant lui-même père, il comprenait. Alors il fit une chose que d’ordinaire il faisait rarement : communiquer avec un esprit. Sauf que cette fois, il allait devoir utiliser sa télépathie afin que William ne se doute de rien. Ou presque rien.

*Vous faites pas de biles. Je dirais rien*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)   Lun 19 Juil - 21:58

William dut se retenir de soupirer lorsque Kyle lui referma la porte au nez pour la troisième fois. Heureusement, le monsieur avait mal refermé la porte et William put se faufiler à l’intérieur. Il s’assura que la porte soit bien refermée avant de rester devant la porte un moment.

Il avait en partie envie de demander à Kyle ce qui l’avait poussé à ouvrir la porte une troisième fois, et aussi qu’est-ce qu’il avait fixé, parce que ce n’est certainement pas lui que Kyle avait regardé. William avait même cru discerner une étincelle de sympathie qui avait disparue aussi vite qu’elle était apparue, au point où William se demandait s’il l’avait imaginé ou non. Kyle n’était pas un homme cruel et sans cœur et quoi d’autre, alors ce n’était pas impossible, mais….au final, William finit par se décider qu’il devait sans doute se faire des idées.

Et voilà déjà que Kyle revenait à la charge, furieux.

- Qui t’a permis d’entrer ?!

Bon, William devait l’admettre, on n’entrait pas comme ça chez les gens en principe.

- C’est facile de savoir comment se comporter lorsqu’on est bien à l’écart, mais savoir comment se comporter quand on est près de vous, c’est plus difficile…commenta William.

Kyle allait bientôt péter un plomb. William avait toujours été curieux de voir après que son amie le lui ait décrit, mais maintenant qu’il était en face, il n’était pas sûr de vouloir savoir. Le jeune illusionniste avait toujours eu le talent de courir vite et de savoir merveilleusement bien esquiver les coups des autres lorsqu’il se retrouvait coincé au milieu d’une bastonnade, mais s’il se sentait menacé face à cet homme dominant et imposant, il y avait un gros problème.

- Si c’est pour la neige que j’ai traînée à l’intérieur que vous vous inquiétez, je peux facilement le nettoyer ! proposa-t-il avec un sourire, cachant comme à son habitude ses vrais sentiments et inquiétudes avec professionnalisme.

Pauvre de lui…William voulait être gentil et se présenter, mais Kyle semblait être du genre à plus apprécier les gens normaux.

Malheureusement, « normal » n’était pas un mot dans le dictionnaire du magicien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais tu vas me lâcher, sale môme ! (Pv William)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Russian Silence :: 
••• ST PETERSBOURG | L'étendue •••
 :: 
Quartiers Résidentiels
 :: 
Maison de Kyle Johnson
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com